Alexandre Shields / Le Devoir :

Alors que le gouvernement Couillard s’apprête à débourser des millions de dollars pour mettre fin au contrat d’Hydrocarbures Anticosti, l’entreprise qui dirige le projet n’a toujours pas obtenu les autorisations fédérales nécessaires pour poursuivre les travaux d’exploration, a appris Le Devoir. Et rien ne garantit qu’elle les obtiendra un jour, ce qui bloquerait complètement les forages à venir.

Afin de réaliser les trois forages avec fracturation qui étaient prévus cette année sur l’île, la société en commandite Hydrocarbures Anticosti, dont Québec est le principal bailleur de fonds, est obligée d’obtenir des autorisations environnementales du gouvernement fédéral.

Lire sur Le Devoir