Joane Bérubé / ICI Radio-Canada :

Plus de 70 élus municipaux, représentants autochtones et experts, préoccupés de la protection des sources d’eau potable dans un contexte d’exploration et d’exploitation d’hydrocarbures, étaient réunis, samedi, à Drummondville. Deux éléments centraux étaient à l’ordre du jour de la rencontre, soit la protection de l’eau potable et la lutte contre le projet de loi 106 sur la mise en œuvre de la Politique énergétique 2030. Ces élus d’un peu partout au Québec, mais notamment de la Gaspésie et de la Côte-Nord, demandent principalement une dérogation à la réglementation sur l’eau potable afin d’établir une distance minimale de 2 kilomètres entre un forage et les prises d’eau. (…)

pl106_131-municipalites-contre_pf

Déjà, 131 municipalités au Québec demandent le rejet du projet de loi 106.  « C’est absolument incroyable que tous les parlementaires, tous les partis confondus, se soient donné un droit de vie et de mort, sans débat de société, en bradant notre eau. C’est ça que nous sommes en train de faire à Québec actuellement », dénonce Luc Noël.

Lire sur ICI Radio-Canada

Les Métis de la Gaspésie contre le projet de loi 106

Alain Lavoie / Le Havre :

La Communauté Métisse Autochtone de la Gaspésie, du Bas-Saint-Laurent et des Îles-de-la-Madeleine a indiqué la semaine dernière son opposition catégorique au projet de loi 106 sur les hydrocarbures du gouvernement libéral du Québec. Selon la Nation Métis « ce projet de loi vient ouvrir une porte à l’exploration ou l’exploitation pétrolière dans la Baie-des-Chaleurs ainsi que la Baie de Gaspé. Il est inadmissible que de tels projets arrivent dans deux écosystèmes importants de la péninsule gaspésienne. »

Lire sur Le Havre