Karyne Boudreau / Le Journal de Québec :

GASPÉ | La présence d’une quarantaine d’opposants à l’exploitation et au transport d’hydrocarbures en Gaspésie a fait fuir lundi matin deux ministres libéraux qui ont annulé un point de presse prévu à Gaspé. Les manifestants étaient à Gaspé en marge de la Marche des peuples de la Terre mère. Ils ont marché tout le tour de la Gaspésie afin de dénoncer l’exploitation des hydrocarbures. Ils ont forcé lundi matin l’annulation d’une conférence de presse prévue par les ministres Jean D’Amour et Sébastien Proulx. Ces derniers ont tout de même rencontré les décideurs économiques de la Gaspésie au sous-sol du Musée de la Gaspésie pendant que les manifestants ont investi la salle où devait avoir lieu le point de presse.

Lire sur Le Journal de Québec

Le Soleil : Gaspé: le ministre Jean D’Amour tassé par des manifestants

ICI Radio-Canada : Une manifestation force l’annulation d’une annonce de Jean d’Amour à Gaspé

Le Pharillon : Un point de presse de Jean D’Amour annulé par des militants écologistes

Le Pharillon : L’exploitation du pétrole ne serait pas rentable en Gaspésie

Ajout : 

Le Devoir : Pour éviter des manifestants, Jean D’Amour annule une conférence de presse

Des représentants des manifestants ont toutefois profité de l’occasion pour critiquer publiquement la position du gouvernement Couillard dans le dossier pétrolier en Gaspésie. « Aucun BAPE n’a été fait pour consulter les populations avant le lancement de différents projets en territoire Gaspésien. Ni pour la cimenterie de Port-Daniel ni pour les forages de Pétrolia à Haldimand. Au point où on en est, la seule manière de se faire entendre, c’est de faire du bruit, de se créer des espaces pour revendiquer un autre type de développement pour la Gaspésie », a affirmé Hubert Lessard, un marcheur présent lors de la perturbation.