Coalition* / Le Soleil :

Lettre ouverte à Philippe Couillard, premier ministre du Québec

Monsieur le Premier Ministre, mesurez-vous la portée du projet de loi sur les hydrocarbures, dans le cadre du projet de loi 106 que votre gouvernement a déposé le 7 juin dernier? Ignorez-vous que, loin d’interdire la fracturation hydraulique et l’injection à haute pression de produits toxiques dans le sol, ce projet de loi ouvre toute grande la porte à cette technique hautement décriée, que la population du Québec a rejetée massivement, à répétition, sans relâche, depuis la fin des années 2000? Vous a-t-on dit que ce projet de loi perpétue une doctrine du XIXesiècle, le free mining, et officialise le droit de propriété des pétrolières et gazières sur les sous-sols des terrains sous licence – soit la plus grande partie du Québec habité? Qu’il empêche les propriétaires légitimes de refuser l’accès à leurs terrains, sous peine d’expropriation? Savez-vous qu’en conjonction avec le Règlement sur le prélèvement des eaux, le projet de loi 106 rendrait caduques les prétentions des municipalités à garantir un accès sûr à l’eau potable?

Lire sur Le Soleil

* Patrick Bonin, Greenpeace; Alizée Cauchon, Équiterre; Carole Dupuis, Regroupement vigilance hydrocarbures Québec; Floris Ensink, Sierra Club Québec; Marie-Ève Leclerc, Stop Oléoduc Portneuf-Saint-Augustin; Jacques Tétreault, Comité des citoyens et citoyennes pour la protection de l’environnement maskoutain; Avec la Coalition Saint-Laurent et Réalité climatique Canada