Thomas Gerbet / ICI Radio-Canada :

EXCLUSIF – Un an après la saga du « flushgate » qui a mis en lumière la nécessité de réinvestir massivement dans les infrastructures d’égout, d’aqueduc et de traitement des eaux usées, les besoins sont toujours aussi criants, non seulement à Montréal, mais partout au Québec. Selon un document obtenu par Radio-Canada, les villes ont réclamé un total de 1,7 milliard de dollars, alors que le gouvernement n’a même pas la moitié à leur offrir.

Le gouvernement du Québec a été littéralement submergé de demandes par les municipalités désireuses d’obtenir l’aide du nouveau Fonds pour l’eau potable et le traitement des eaux usées, une entente fédérale-provinciale qui dispose d’une enveloppe de 664 millions de dollars.

Lire sur ICI Radio-Canada