AP :

Des scientifiques canadiens et américains allient leurs forces pour étudier les inondations dans le lac Champlain et la rivière Richelieu au cours des cinq prochaines années.

La rivière Richelieu se déverse notamment dans le lac Champlain, qui chevauche la frontière canado-américaine.

En plus d’analyser les éventuelles causes des épisodes d’inondation antérieurs, les chercheurs tenteront de déterminer des moyens de mieux prévoir ces catastrophes naturelles ainsi que d’en réduire les dégâts, dans un contexte où les changements climatiques pourraient faire augmenter les risques.

Une attention particulière sera portée sur les inondations d’ampleur historique survenues en 2011.

Les scientifiques qui pilotent cette étude – pour laquelle 15,2 millions $ ont été injectés – se pencheront notamment sur les répercussions que le canal Chambly pourrait avoir sur de tels désastres naturels, a affirmé le gestionnaire de la Section Hydrologie et Écohydraulique d’Environnement Canada, Jean-François Cantin.

Lire sur La Presse