Jeanne Corriveau / Le Devoir :

Le Québec imitera-t-il l’Allemagne qui interdira, à compter de 2030, les voitures à essence ? Le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles Pierre Arcand n’écarte pas cette idée, du moins pour les camions. Alors qu’il prononçait une allocution devant les membres de l’Association du transport urbain du Québec (ATUQ) réunis jeudi à Montréal pour leur colloque annuel, le ministre Arcand s’est lancé dans un plaidoyer en faveur d’une transition énergétique visant à réduire la dépendance des Québécois au pétrole. Il a alors cité le cas de l’Allemagne, qui, plus tôt cette semaine, a adopté une interdiction des véhicules à combustion interne pour 2030 : « Ceux qui pensent que c’est dans un horizon qui est à ce point lointain, vous voyez que les choses avancent rapidement. ». (…)

Le président du conseil d’administration de la Société de transport de Montréal (STM), Philippe Schnobb, a aussi pris la parole devant les membres de l’ATUQ. (…) Questionné sur les possibles prolongements de métro au moment où celui-ci fête son 50e anniversaire, M. Schnobb a indiqué qu’une décision était attendue quant au prolongement de la ligne bleue, jugée prioritaire par le gouvernement du Québec. « Il y a des décisions qui seront prises prochainement, mais comme je l’ai dit à plusieurs reprises, cette décision n’appartient pas à la STM, a-t-il rappelé. Il est clair qu’il y aura des prolongements de métro d’ici les 50 prochaines années. 

Lire sur Le Devoir