François Desjardins / Journaliste :

Serait-il possible qu’un fonds d’actions se garde d’investir dans les combustibles fossiles sans nécessairement le crier sur tous les toits ? Oui, dit la firme new-yorkaise MSCI, qui en a recensé plus de 1050 totalisant 825 milliards de dollars américains.

Lire sur Le Devoir