ICI Radio-Canada :

Une coalition de 12 organismes faisant la promotion de la mobilité durable, de la santé publique et de l’environnement demande à Québec et aux municipalités d’investir davantage dans les infrastructures pour les piétons et les cyclistes. Elle réclame qu’au moins 5 % des montants investis dans les projets routiers soient consacrés au transport actif.

Cette coalition avance que l’aménagement de plus d’endroits sécuritaires destinés à la marche et au vélo permettrait de façon simple et efficace de diminuer à la fois les problèmes de congestion routière et l’incidence de maladies chroniques.

« Les gens qui font du transport actif vont contribuer à la diminution de la pollution, contribuer à la diminution de l’obésité, contribuer à la diminution des maladies cardiaques et des gaz à effet de serre », explique le président de l’Association des médecins d’urgence du Québec, Bernard Mathieu.

Lire sur ICI Radio-Canada

Plusieurs organismes réclament des mesures pour favoriser le transport actif

La Presse Canadienne :

MONTRÉAL – Les pouvoirs publics doivent cesser de privilégier la fluidité de la circulation automobile à tout prix et agir davantage pour favoriser le transport actif tels la marche, le vélo et le transport en commun.

«Ça ne suffira pas de dire que les gens doivent être plus polis les uns avec les autres; la ville doit être conçue pour la sécurité et la convivialité», a martelé Félix Gravel, de Piétons Québec, en conférence de presse, lundi, à Montréal.

En tout, une douzaine d’organismes oeuvrant en santé, en transport et en environnement ont livré un verdict très sévère à l’endroit des décideurs pour leur incapacité à prendre au sérieux les besoins et la sécurité des cyclistes et des piétons, de même que les bienfaits d’encourager ces modes de transport.

«Si on veut favoriser cyclistes et piétons, il faut leur faire de l’espace physiquement, concrètement, aux intersections», a fait valoir le docteur Patrick Morency, de la Direction de la santé publique, qui a parlé d’une «épidémie de décès, de blessures graves et de handicaps» imputables à l’utilisation de la voiture en milieu urbain.

Lire sur L’actualité

Qui fait partie de cette coalition?

Piétons Québec, Vélo Québec, l’Association canadienne des médecins pour l’environnement, l’Association pour la santé publique du Québec (ASPQ), le groupe Jeunes médecins pour la santé publique, la Coalition québécoise sur la problématique du poids (Coalition Poids), Vivre en ville, le Conseil régional de l’environnement de Montréal, le Centre d’écologie urbaine de Montréal, Strong Through Our Plan (STOP), la Coalition vélo de Montréal et le Regroupement pour un Québec en santé.