Alexandre Shields / Le Devoir :

Les mesures environnementales inscrites dans le budget présenté ce mardi se déclinent en une série d’investissements qui touchent aux enjeux climatiques, mais aussi à la faune et à la qualité de l’eau. Survol des principaux éléments.

Encourager la « mobilité durable ». En matière de transports, le Québec est toujours très loin de son objectif de voir un total de 100 000 véhicules électriques rouler sur les routes de la province d’ici 2020. Ce nombre dépasse actuellement à peine les 12 000 véhicules. Le gouvernement injecte 85 millions supplémentaires sur cinq ans pour « encourager la mobilité durable », dont 68,8 millions dans le programme « Roulez vert », qui soutient l’achat de véhicules électriques.

Promotion des comportements « écoresponsables ». Le plan économique du gouvernement Couillard prévoit une enveloppe de 70 millions de dollars sur cinq ans afin d’« encourager la population à adopter des comportements écoresponsables ». La majeure partie de ce montant, soit 65,5 millions, sera accordée sous la forme d’un crédit d’impôt remboursable pour les particuliers qui voudront mettre aux normes leurs installations sanitaires qui ne sont pas raccordées à un réseau d’égouts.

Lire sur Le Devoir