Fabien Deglise / Le Devoir :

Colère et indignation. L’ex-militant altermondialiste José Bové, aujourd’hui député européen, s’inquiète de voir la copie de fromages français par les producteurs canadiens cautionnée à l’avenir par l’Accord économique et commercial global (AECG) entre le Canada et l’Union européenne. Le traité international de libre-échange, dont la ratification doit débuter en octobre, va« légitimer la tromperie des consommateurs canadiens », selon lui, mais également, porter préjudice aux producteurs européens dont les produits protégés par des appellations d’origine protégée (AOP) vont pouvoir être « plagiés » en toute impunité et sans sanction par les Canadiens, a-t-il indiqué au Devoir. (…)

M. Bové réclame l’abandon de ce traité, dont la ratification est encore loin d’être scellée tant les obstacles pour y arriver sont nombreux. À titre d’exemple, en juin dernier, les députés du Luxembourg ont réclamé que le traité ne soit pas adopté en l’état. Dans les prochaines semaines, l’ex-paysan et député européen va d’ailleurs venir au Canada pour rencontrer les opposants à cet accord de libre-échange, a-t-il indiqué.