Geneviève Quessy / Le Journal de Montréal :

Les travaux de déboisement en cours à Mascouche pour le projet d’aéroport privé sont suspendus jusqu’au 20 janvier. Déjà 9 hectares sur 20 ont été déboisés, mais la Cour supérieure vient d’accorder une ordonnance de sauvegarde en vue de protéger l’environnement.

Tous les travaux en cours ont ainsi été arrêtés sur ordre du juge Claude Auclair, ce 19 décembre. La Ville de Mascouche gagne donc une manche en vue d’obtenir une injonction permanente, laquelle sera débattue en cour le 20 janvier prochain.

D’ici là, «aucune activité qui soit susceptible de détruire ou d’endommager les milieux humides, cours d’eau et boisés» ne sera permise sur le territoire visé par le projet d’aéroport privé, a ordonné le juge.

Datant de la guerre, la loi fédérale sur l’aéronautique permet en effet aux projets aéroportuaires d’avoir préséance sur les juridictions municipales et provinciales, une situation qui révolte autant le milieu agricole que l’ensemble des élus lanaudois.

Lire sur Le Journal de Montréal