AP :

New York — Les représentants de 175 pays, dont le premier ministre canadien Justin Trudeau, sont à New York vendredi pour la signature de l’accord de Paris sur les changements climatiques. Apposer sa signature au bas de l’entente était la partie facile. Les difficultés seront dans le défi à venir : réduire les émissions de gaz à effet de serre du Canada de 30 % au cours des prochaines décennies. Le Canada est encore bien loin de cette cible. Les émissions continuent de grimper et un plan national n’a toujours pas été mis en place. Le premier ministre a cependant promis à ses pairs qu’il demeurait déterminé à atteindre l’objectif.

Lire sur Le Devoir