AP :

WASHINGTON – Le secrétaire d’État américain Rex Tillerson a annoncé qu’il ne serait pas impliqué dans le processus d’approbation du projet d’oléoduc Keystone XL après avoir passé des années à la tête d’une entreprise pétrolière qui détenait des investissements dans les sables bitumineux de l’Alberta.
Le département d’État a envoyé une lettre, jeudi, à Greenpeace, indiquant qu’il s’était récusé du dossier de Keystone XL il y a un mois et qu’il n’avait pas participé au processus depuis ce temps.

Le dossier Keystone appartient techniquement à son département, qui décide de délivrer des permis pour les oléoducs qui entrent aux États-Unis à partir de l’étranger.

L’organisme Greenpeace avait envoyé une missive pour demander comment M. Tillerson pouvait se montrer neutre dans ce dossier alors qu’il a dirigé l’entreprise Exxon, qui était impliquée dans des projets de sables bitumineux en Alberta.

Lire sur le 98,5 FM

La Presse : Keystone XL: Rex Tillerson se retire du processus d’approbation du projet

TVA Nouvelles : Le secrétaire d’État américain s’exclut du processus