J. Jacques Samson / Journal de Montréal :

L’oléoduc Énergie Est de TransCanada ne sera en quelque sorte qu’une autoroute du pétrole qui traversera le Québec. Il ne nous débarrassera pas des convois ferroviaires et des camions-citernes qui sont autant de bombes ambulantes. Le pipeline aura une capacité de transport de plus d’un million de barils de pétrole par jour. La raffinerie Irving du Nouveau-Brunswick en prendrait quelque 50 000 par jour, pendant vingt ans. Les raffineries Suncor de Montréal et Valero, à Lévis, pourraient en acheter un total entre 100 000 et 150 000 barils par jour.

Lire sur Le Journal de Montréal