Alexandre Shields / Le Devoir :

La Société des traversiers du Québec compte mener quatre mois de travaux industriels dans l’embouchure du fjord du Saguenay, habitat critique du béluga, dans le but d’installer les infrastructures nécessaires pour accueillir de plus gros traversiers. Des opérations qui pourraient avoir des impacts sur les mammifères marins. La traversée entre Baie-Sainte-Catherine et Tadoussac doit accueillir prochainement de nouveaux navires plus rapides et dotés d’une plus grosse capacité de transport de véhicules, dans un contexte de croissance de l’achalandage dans la région.

Lire sur Le Devoir