Annie Morin / Le Soleil :

(Québec) Le maire de Québec, Régis Labeaume, est prêt à faire du service rapide par bus (SRB) un enjeu électoral, s’il le faut. «Je vais avoir le courage de mes convictions pis je vais m’en aller en élections avec ça. Pas question que je laisse ça de côté», prévient-il.

En entrevue de fin d’année dans son bureau de l’hôtel de ville, mercredi, le maire a été catégorique. «Je le règle [le dossier] avant les élections, sinon ça va faire partie des choix que je vais offrir» aux électeurs, a-t-il annoncé.

M. Labeaume a rappelé qu’il avait l’habitude d’élections chargées idéologiquement. En 2009, il cherchait des appuis pour l’amphithéâtre. En 2013, il a promis de régler la question des régimes de retraite. En 2017, ce sera le SRB et «deux, trois, quatre gros choix à faire». «Les élections, moi, je pense que c’est fait pour ça», justifie-t-il, répétant sa totale opposition à la tenue d’un référendum sur le projet.

Lire sur Le Soleil