Valérie Gaudreau / Le Soleil :

(Québec) Régis Labeaume a «perdu le contrôle» dans le dossier de la congestion routière à Québec, juge l’opposition. Les élus de Démocratie Québec en prennent pour preuve les «volte-face» et «les déclarations contradictoires» du maire au sujet de la mobilité et d’un potentiel troisième lien. «C’est un peu difficile à suivre. Le maire a vraiment de la difficulté à garder le cap», a lancé le chef de l’opposition à l’hôtel de ville, Paul Shoiry. En point de presse avant le conseil municipal, l’élu de Démocratie Québec a énuméré les positions du maire au sujet de la mobilité depuis 2009, année où il était contre le tramway avant d’être pour l’année suivante et de finalement conclure à un SRB. Même chose pour l’élargissement des autoroutes Henri-IV et Laurentienne, aux yeux de l’opposition contradictoires avec les plans de transport en commun ou la vision du ministère des Transports. «C’est un peu un désaveu du Plan de mobilité durable et du plan stratégique du RTC, a dit M. Shoiry. Ce plan dit clairement qu’il n’y a pas lieu d’augmenter la capacité autoroutière.»

Lire sur Le Soleil

Labeaume prêt à livrer une « bataille politique » sur le 3e lien

ICI Radio-Canada :

De nouvelles données sur l’utilisation des ponts entre Québec et Lévis sont promises dans les prochaines semaines par la Ville de Québec. À la lumière de ces études, le maire Régis Labeaume se dit prêt à livrer une bataille politique pour la création d’un troisième lien entre les deux rives. Le maire insiste toutefois sur l’importance de définir avec précision les besoins en identifiant les principales provenances et destinations des automobilistes qui traversent le fleuve chaque jour. « On va faire ça rationnellement et c’est comme ça qu’on va arriver à un résultat. Mais dites-vous bien une affaire : ça va être une maudite bataille politique de faire construire un 3e lien à Québec », a indiqué le maire Labeaume.

Lire sur ICI Radio-Canada

Troisième lien: une étude nécessaire, estime Hamad

Baptiste Ricard-Châtelain / Le Soleil :

(Québec) Le simple député Sam Hamad ne ferme pas la porte à un retour au Conseil des ministres. Et il profite d’une sortie médiatique pour avertir que la construction d’un troisième lien entre Québec et Lévis n’est pas pour tout de suite, d’autres études devant être produites avant. En mêlée de presse, Le Soleil lui a demandé si le projet d’une nouvelle voie entre les deux rives pourrait être lancé rapidement : «Non, il faut faire une étude avant. Un projet de 4,5 milliards, il faut faire une étude plus exhaustive, plus détaillée.» «Avant tout, il faut regarder c’est quoi le problème dans la région de Québec. Le problème actuellement dans la région de Québec, […] la Rive-Nord et la Rive-Sud, c’est la congestion, analyse Sam Hamad. Le troisième lien, c’est une des solutions pour le problème de congestion.

Lire sur Le Soleil

Troisième lien: Lisée «n’est pas d’accord» avec Gaudreault

Pierre-Olivier Fortin / Agence QMI :

Jean-François Lisée est favorable à un troisième lien entre Québec et Lévis, contrairement au chef intérimaire du Parti québécois (PQ), Sylvain Gaudreault. «Je ne suis pas d’accord avec lui», a lancé d’entrée de jeu le député de Rosemont et candidat à la chefferie du Parti québécois en entrevue à l’émission «Maurais Live» à CHOI Radio X, lundi matin. Le chef intérimaire du PQ, Sylvain Gaudreault, plaide plutôt en faveur du transport en commun. Ce dernier avait tourné en dérision, jeudi dernier, la croisade des radios de Québec en faveur de ce projet estimé à 4 milliards $ en soulignant leur incohérence lorsqu’ils militent pour un projet aussi coûteux, en même temps que pour une réduction des dépenses de l’État.

Lire sur TVA Nouvelles