Guillaume Piedboeuf / Le Soleil :

(Québec) Le projet de la ville de Saint-Raymond de convertir une des dernières parcelles vierges autour du lac Sept-Îles en huit nouveaux terrains résidentiels ne fait pas l’unanimité. Alors que la municipalité considère avoir fait ses devoirs sur le plan environnemental, un groupe de citoyens croit plutôt qu’il s’agit d’un coup fatal porté à un lac qui se dégrade déjà rapidement. Le maire Daniel Dion et un groupe citoyen de contestation se livrent un bras de fer depuis plusieurs mois, à Saint-Raymond-de-Portneuf. Au coeur du litige, un terrain vierge de 143 000 mètres carrés, partiellement composé d’une zone humide fragile, que possède la municipalité depuis 1970, dans le secteur de la baie Vachon, au lac Sept-Îles.

Lire sur Le Soleil