François Desjardins / Le Devoir :

Le programme est un excellent moyen de stimuler l’efficacité énergétique des maisons

Le gouvernement Couillard aurait intérêt à prolonger le programme RénoVert car il constitue un excellent moyen de stimuler l’efficacité énergétique des maisons, plaide l’Association des professionnels de la construction et de l’habitation du Québec (APCHQ). Applicable aux travaux de rénovation « écoresponsables », comme l’isolation et la conservation de l’eau, le crédit d’impôt de 20 % sur toute dépense de 2500 $ et plus vise des contrats signés entre le 17 mars 2016 et le 1er avril 2017. S’exprimant lors de la commission parlementaire étudiant le projet de loi 106 sur la transition énergétique, la direction de l’APCHQ a suggéré au gouvernement de songer à étendre la mesure au parc locatif, car seulement 60 % des Québécois sont présentement propriétaires occupants. Au moment d’annoncer RénoVert dans le budget de mars 2016, le ministre Carlos Leitão avait indiqué que Québec était prêt à renoncer à 175 millions en recettes fiscales, car la mesure visait 100 000 ménages.

Lire sur Le Devoir