Agence France-Presse :

Décider si une voiture autonome, sans chauffeur, doit sacrifier ses occupants ou sauver la vie de piétons: c’est le dilemme cornélien posé aux chercheurs et qui pourrait retarder l’avènement de ces véhicules, selon une étude. Des prototypes sont testés sur les routes depuis plusieurs années, dont notamment un modèle de Google, et l’adoption généralisée de telles voitures pourrait éliminer jusqu’à 90% des accidents de la circulation, selon les auteurs de ces travaux parus dans la revue américaine Science.

Lire sur le Huffington Post

Ajout : 

Le Devoir : Le dilemme macabre des voitures autonomes