Jean-Marc Belzile / ICI Radio-Canada :

L’argent provenant des minières est une partie importante du budget de certaines municipalités. À Preissac ça représente 49 % du budget total, pour Malartic, c’est 29 %. Quel est l’avenir de ces municipalités lorsque les mines fermeront? Ce reportage est le troisième d’une série sur l’industrie minière en Abitibi-Témiscamingue. Le maire de Preissac, Stephane Lavoie assure avoir déjà un plan. « On a vraiment mis l’emphase sur des projets qui vont apporter du tourisme à Preissac, donc de ce fait vont, apporter de l’économie locale », dit-il. Le maire de Malartic, Martin Ferron, affirme que c’est pour cette raison que le programme ÉcoMalartic a été créé. L’objectif est d’assurer la vitalité de la communauté à long terme. « Pour préparer notre fiscalité municipale en fonction que le choc ne soit pas sur le dos des payeurs de taxes, c’est-à-dire qu’il y ait un impact majeur à la fermeture de la minière qui viendrait doubler les taxes, qui viendrait doubler les services », explique le maire Ferron.

Lire sur ICI Radio-Canada