Geneviève Lajoie / Journaliste :

Le cabinet de Jean Charest était directement impliqué dans les négociations avec des compagnies pétrolières pour l’exploration sur l’île d’Anticosti, a appris Le Journal. 

Une rencontre au sommet s’est tenue le 20 juillet 2012, une dizaine de jours avant le déclenchement de la campagne électorale, qui se solderont par l’élection d’un gouvernement péquiste minoritaire. Daniel Gagnier, chef de cabinet du premier ministre à l’époque, et Richard Brosseau, attaché politique, ont pris part à la réunion, qui comptait également de hauts dirigeants de l’entreprise Pétrolia, selon des échanges de courriels obtenus par notre Bureau parlementaire.

Lire l’article sur le site du Journal de Montréal