Marco Fortier / Le Devoir :

Sous les applaudissements de dirigeants du monde entier, Justin Trudeau doit signer ce vendredi aux Nations unies l’accord de Paris sur la lutte contre les changements climatiques. Mais tout de suite après les poignées de main, les sourires et les tapes dans le dos, le vrai travail commencera en vue de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES). Les « voies ensoleillées » évoquées par le premier ministre risquent de céder la place à des passages nuageux.

Lire sur Le Devoir

ICI Radio-Canada : Justin Trudeau peut-il signer l’accord de Paris sans les provinces?

ICI Radio-Canada : Après l’accord de Paris sur les changements climatiques, le casse-tête de la ratification

ICI Radio-Canada : Signature de l’accord de Paris : symbole important pour Ottawa