René Vézina / Les Affaires :

Imaginez que Sydney Crosbie, P.K. Subbban ou Alexander Ovechkin menacent d’aller voir ailleurs, malgré des contrats dûment signés, si on ne renégocie par leurs salaires quand ils viennent de connaître une bonne saison? Les directeurs-généraux des équipes concernées leur diraient probablement, « le contrat vous protège aussi si ça va moins bien, et qui plus est, vous l’avez signé en toute connaissance de cause ». À la limite, on finirait par s’entendre en contrepartie de quelques garanties, genre, « en échange, on s’attend à ce que tu hausses ton niveau de jeu et que tu te défonces pour l’équipe. »

Lire sur Les Affaires