Marc-André Gagnon / Journaliste :

Sur une flotte d’environ 1 500 véhicules légers, le ministère des Transports possède moins d’une centaine de voitures électriques ou hybrides branchables, comme celles qui pourront circuler sur la nouvelle voie réservée de l’autoroute Laurentienne, en 2017. «Je pense que le ministère des Transports devrait montrer l’exemple, ce serait la moindre des choses», a déploré la députée péquiste Martine Ouellet, en commission parlementaire.

Lire sur Le Journal de Montréal