Colin Hélie-Harvey – Montréal / Opinion, Le Devoir :

Et si tous ces végétariens avaient tort ? Et si ce grand mouvement de bonne conscience et de volonté de vouloir bien faire était basé sur une mauvaise compréhension de l’agriculture et des écosystèmes ainsi qu’une simplification des problématiques environnementales ? Par où commencer ? Commençons par ce fameux 18 %. On répète ad nauseam dans les médias que la production de viande selon la FAO produirait 18 % des gaz à effet de serre. Le problème est que cette estimation a été révisée à 14,5 % par ce même organisme il y a maintenant trois ans.

Lire sur Le Devoir