ICI Radio-Canada avec CBC :

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick annonce qu’il maintient « indéfiniment » son moratoire sur la fracturation hydraulique dans la province parce que les conditions pour le lever ne sont pas réunies. La décision déçoit l’industrie et réjouit ses opposants. Le ministre de l’Énergie et des Mines, Donald Arseneault, explique que l’industrie n’a pas réuni les conditions imposées par son gouvernement. Il ajoute qu’il est peu probable qu’elle le fasse à court ou à moyen terme étant donné la chute des prix du gaz naturel.