Alexandre Shields / Le Devoir :

Un total de quatre espèces de phoques fréquente assidûment les eaux du Saint-Laurent, dont le très connu phoque du Groenland. Mais une seule espèce y vit toute l’année, le phoque commun, beaucoup moins abondant et sujet au dérangement humain dès sa naissance, qui se déroule à cette période-ci de l’année. Même si la loi fédérale interdit d’importuner un mammifère marin, il est fréquent de voir des gens harceler ces animaux en croyant venir en aide à un phoque en difficulté.

Lire sur Le Devoir