Pierre Saint-Arnaud / La Presse Canadienne :

Une note discordante se fait entendre au sein du concert d’éloges entourant le mégaprojet de 5,5 milliards $ visant à doter la région de Montréal d’un train électrique automatisé d’ici 2020. Bien qu’il considère que le projet soit une bonne nouvelle en soi, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) soulève plusieurs questions entourant la réalisation et la gestion opérationelle de cet éventuel nouveau réseau.

Lire sur Le Soleil