La Presse Canadienne :

EDMONTON – La première ministre de l’Alberta, Rachel Notley, a profité d’un discours télévisé, jeudi, pour prononcer son plaidoyer le plus musclé à ce jour sur le besoin de nouveaux oléoducs, disant que le sort de l’Alberta était aussi celui du Canada. Mme Notley a déclaré que tous les Canadiens pouvaient bénéficier d’un secteur énergétique solide. Dans son discours de 15 minutes, préenregistré et diffusé sur trois réseaux, la première ministre a lancé un appel à plus d’aide du fédéral, affirmant que la province ne pouvait pas continuer à contribuer à l’économie canadienne «sans le soutien du Canada». Selon elle, cela implique la construction d’un oléoduc «moderne et soigneusement réglementé» jusqu’aux côtes.

Lire sur L’actualité