Boucar Diouf / Collaboration spéciale, La Presse :

Nous sommes le vendredi 22 avril 2016. C’est le Jour de la Terre et les chefs d’État de la planète se succèdent pour signer l’accord de Paris sur les changements climatiques. Si certains semblent sincèrement croire à la chose, pour la majorité, l’histoire nous démontrera rapidement que tout ça n’était que verbiage creux. Même quelques dictateurs africains, dont les présidents Denis Sassou Nguesso du Congo et Robert Mugabe du Zimbabwe, qui sont au pouvoir depuis la dernière glaciation, se sont sentis interpelés par le problème.

Boucar Diouf_Énergie Est_Sables bitumineux

Lire sur La Presse