Pascal Laplante / Info07 :

MATÉRIEL. Passer par les sites d’échanges d’objets, une bonne chose pour l’environnement? C’est l’opinion de la population, mais aussi d’organismes comme le Conseil régional de l’environnement et du développement durable de l’Outaouais (CREDDO).

L’étude de l’Observatoire de la consommation responsable de l’Université du Québec à Montréal (UQÀM) rapporte que la deuxième raison pour procéder à l’achat de biens de seconde main est pour des raisons environnementales. Cette raison est aussi en troisième position pour les gens qui délaissent des biens.

Derrière les raisons économiques, l’étude démontre que les gens qui achètent le font pour aider à recycler les articles non désirés d’autrui, (58 %), protéger l’environnement (55 %) ou réduire les déchets (55 %).

Quant aux répondants qui vendent des biens, la facilité de se départir de leurs objets et l’altruisme précèdent les raisons environnementales. Protéger l’environnement en évitant le gaspillage/les déchets (53 %), prolonger la durée de vie des produits (53 %) ou pour aider la planète (50 %) obtiennent de bons pointages dans cette étude.

Lire sur Info07