Louis-Samuel Perron / La Presse :

L’économie, le système de santé et l’environnement trônent au sommet des enjeux qui préoccupent les Québécois, loin devant la sécurité et les catastrophes naturelles.

Les Québécois font peu confiance au gouvernement et rejettent en bloc l’exploitation de l’énergie nucléaire. Voici le portrait des peurs des Québécois dressé dans l’édition 2017 du baromètre de la perception des risques au Québec obtenu par La Presse et qui sera dévoilé aujourd’hui par le Centre interuniversitaire de recherche en analyse des organisations (CIRANO).

Les inquiétudes des Québécois demeurent sensiblement les mêmes que lors des précédentes études du CIRANO de 2011 et 2013, concluent les chercheuses Nathalie de Marcellis-Warin et Ingrid Peignier. Ainsi, plus d’un Québécois sur quatre (44 %) se dit préoccupé par les risques personnels liés au système de santé, catégorie qui englobe l’engorgement des urgences et les listes d’attente. Une proportion similaire s’inquiète des risques économiques et financiers, dont l’augmentation du coût de la vie et le chômage. Au troisième rang des principales préoccupations se trouvent les risques liés à l’environnement, lesquels préoccupent 29 % des Québécois. Le baromètre CIRANO compile les résultats d’enquêtes réalisées en octobre 2016 auprès de 1008 répondants.

Lire sur La Presse