Valérie Gaudreau / Le Soleil :

(Québec) Le maire de Lévis est pour un référendum sur le Service rapide par bus (SRB). «Une fois que le projet serait bien présenté à la population, à la limite on m’arriverait avec un référendum et je n’aurais pas de problème avec ça», a lancé Gilles Lehouillier en entrevue à Maurais Live sur les ondes de Radio X, mercredi matin.

«Je n’ai pas d’objection à ce qu’on mesure notre population. Ça ne me gêne pas de le faire», a-t-il ajouté. Cette déclaration dans laquelle M. Lehouillier se dit pour la première fois ouvert à la tenue d’un tel scrutin arrive au lendemain du dévoilement d’un sondage montrant que 87 % de la population de Lévis souhaite un troisième lien routier entre les deux rives. En comparaison, 54 % se disent pour un SRB.

«Nous, à Lévis, on entend mener la bataille là-dessus. C’est un facteur de développement économique extrêmement important», a réitéré M. Lehouillier à la radio à propos du troisième lien. Le maire de Lévis croit malgré tout toujours au SRB sur lequel il «garde le cap», mais il croit qu’avant tout, le projet doit être mieux expliqué pour être mieux compris par les citoyens. Après quoi, il est visiblement ouvert à une consultation référendaire.

Le maire de Québec, Régis Labeaume, n’avait pas pris connaissance des propos de son homologue de l’autre rive lorsque rencontré en mêlée de presse en matinée. Plus tard dans la journée, son attaché de presse, Paul-Christian Nolin, a indiqué que le maire ne commentera finalement pas.

Lire sur Le Soleil

Lehouillier prêt à tenir un référendum sur le SRB

Le maire de Lévis se dit prêt à tenir un référendum sur le projet de Service rapide par bus (SRB). Il est convaincu que la population est derrière le projet quand les avantages du SRB lui sont bien expliqués.

« C’est un magnifique projet! », a affirmé Gilles Lehouillier au sujet du SRB, en marge du lancement d’un nouveau développement immobilier à Saint-Nicolas, mercredi matin.

Même si un sondage Léger commandé par son administration démontre que l’appui au SRB est passé de 68 % à 54 % depuis un an, il est certain de pouvoir renverser la tendance. Serait-il prêt à tenir un référendum sur la question?

« Certainement, à n’importe quel temps une fois qu’on va avoir présenté le projet, parce que je suis convaincu qu’on va avoir un appui massif », a-t-il déclaré devant les journalistes.

Lire sur ICI Radio-Canada

«Aucun commentaire», SRB : Labeaume refuse de se mouiller sur un référendum

Jean-Luc Lavallée / Le Journal de Québec :

Contrairement au maire de Lévis, Régis Labeaume refuse catégoriquement de se mouiller sur la possibilité d’un référendum sur le Service rapide par bus (SRB).

Interrogé pour la deuxième journée consécutive sur cet enjeu, en raison de la sortie de son homologue lévisien, le maire de Québec a esquivé toutes les questions jeudi matin. «Je vais vous décevoir (…) Moi, je n’ai aucun commentaire à faire là-dessus puis n’insistez pas. Je n’ai vraiment aucun commentaire à faire», a-t-il déclaré.

Malgré l’insistance des journalistes, le maire s’en est tenu à une seule ligne. Envisagez-vous un jour une certaine forme de consultation, lui a-t-on demandé ? «Je n’ai pas de commentaires à faire», a-t-il répété.

La veille, Gilles Lehouillier avait ouvert la porte pour la toute première fois à un référendum sur le projet de 1,1 G $, convaincu de la réponse positive des citoyens si le projet leur est «bien expliqué». Le maire de Lévis avait encore une fois insisté sur l’importance de faire de la pédagogie auprès des résidents de Québec et Lévis qui ne sont pas suffisamment informés à ses yeux.

Le Journal de Québec