Gilles Gagné / Collaboration spéciale, Le Soleil :

BILLET / Peut-on en finir avec le passage à tabac de l’industrie éolienne? Le Québec a vraiment ouvert la porte à cette forme d’énergie au tournant des années 2000 et on y a développé environ 3000 mégawatts de puissance installée, un seuil qui atteindra sous peu 4000 mégawatts. Considérant qu’il ne vente pas constamment, cette puissance représente autour de 3 % de la consommation québécoise.

Lire sur Le Soleil