Martin Ménard / La Terre de chez nous :

DRUMMONDVILLE — Une étude réalisée pendant trois ans au sein d’une trentaine de fermes québécoises réparties dans sept régions conclut que le blé sous régie biologique rapporte de meilleures marges à l’hectare que les autres régies de cultures. Le blé semé à l’automne et cultivé sous régie biologique a offert en moyenne aux agriculteurs des rendements de 3,2 t/ha et s’est vendu entre 525 $ et 575 $/t pour des marges nettes de 1 343 $/ha, soit le double des marges obtenues par les producteurs de blé sous régie conventionnelle. De fait, ces derniers ont atteint de meilleurs rendements que les biologiques avec 4,3 t/ha, mais le coût des intrants et le prix moindre qu’ils ont reçu pour leurs récoltes (entre 220 $ et 255 $/t) ont engendré des marges plus faibles de 657 $/ha.

Lire sur La Terre de chez nous