François Desjardins / Journaliste, Le Devoir :

Alors que l’industrie attend de Québec des indications sur l’après-2017, année de mise en service des derniers parcs éoliens résultant des appels d’offres d’Hydro-Québec, le Bureau d’audiences publiques sur l’environnement (BAPE) estime qu’il faut maintenant poser un « nouveau regard » sur cette filière et suggère au gouvernement de faire le bilan des 10 dernières années. Dans un récent rapport de 200 pages sur le projet Nicolas-Riou, qui porte sur 68 éoliennes (224,4 MW) devant être construites l’an prochain près de Trois-Pistoles, le BAPE se penche notamment sur les enjeux économiques du développement de l’industrie éolienne au Québec, dont le coût de l’électricité.

Lire sur Le Devoir

Rapport du BAPE : Projet de parc éolien Nicolas-Riou dans les MRC des Basques et de Rimouski-Neigette