Sabah Rahmani / Journaliste, Le Monde :

Mémoire, douleur, vision, odorat… Les botanistes découvrent chez les végétaux toujours plus de capacités qu’on pensait propres au monde animal. Les débats sont passionnés. Loin des clichés sur la plante verte et passive, la biologie végétale ne cesse d’observer depuis une quinzaine d’années des facultés surprenantes que l’on croyait réservées au monde animal. Les végétaux ont de multiples capacités sensorielles qui leur permettent de communiquer entre eux et avec des insectes, de s’adapter aux situations de crise et de mémoriser. À la grande surprise des chercheurs, leurs activités biochimiques sont liées à de mystérieuses activités électriques.

Lire sur le Devoir