Patricia Cloutier / Le Soleil :

(Québec) Le maire de Lévis Gilles Lehouillier tient mordicus à ce que le Service rapide par bus (SRB) soit payé à 100% par les gouvernements fédéral et provincial. Parce que sinon, sa ville n’aura «pas les moyens» de se le payer et aura «une décision importante à prendre».

En point de presse avant le conseil municipal lundi, M. Lehouillier a soutenu que ses citoyens n’ont pas la capacité financière de payer une facture qu’il évalue à 30 millions $, soit le tiers de la contribution qui pourrait être demandée aux villes. «On n’a pas les mêmes moyens que Québec (…) «Si du côté de la ville de Québec, eux ils ont les moyens de l’assumer, tant mieux pour eux», a-t-il lancé.

M. Lehouillier a évoqué la possibilité de laisser tomber le projet sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent s’il coûte trop cher pour sa population. Il attend le dépôt du budget provincial mardi pour décider du sort du SRB. Il souhaite que le gouvernement provincial le finance à 60%, comblant ainsi le manque à gagner du fédéral. «On ne reculera pas. Nous, c’est 100%, rien de moins, parce qu’on a sacrifié le tramway, qui lui était payé à 100%», a réitéré M. Lehouillier.

Lire sur Le Soleil

ICI Radio-Canada : Pas de SRB à Lévis sans financement à 100 % des gouvernements

Le Peuple Lévis : Lévis ne paiera pas pour le SRB, dit Lehouillier

Le Journal de Québec : Lévis ne mettra pas d’argent pour le SRB, dit Lehouillier