ICI Radio-Canada :

Le niveau d’exaspération des citoyens de Lévis face aux problèmes de congestion prend de l’ampleur. Un sondage Léger réalisé pour le compte de la Ville révèle que 70 % des citoyens jugent « inacceptable » le niveau de congestion routière actuel, alors que l’appui au service rapide par bus (SRB) est en baisse.

Entre 2015 et 2016, la proportion des Lévisiens qui qualifient le niveau de congestion routière « peu acceptable » ou « pas du tout acceptable » est passée de 49 % à 70 %.

Des données qui poussent le maire à demander aux gouvernements d’investir dans les infrastructures pour favoriser les déplacements dans la région de Québec.

Si le gouvernement s’est occupé de la région de Montréal, il est peut-être temps qu’il s’occupe maintenant de Québec, du lieu au Québec où la croissance économique est la plus forte.
– Le maire de Lévis, Gilles Lehouillier

Le sondage révèle par ailleurs une baisse marquée de l’appui au projet de SRB. L’an dernier, 68 % des citoyens se disaient en accord avec le projet alors que cet appui a reculé à 54 % en 2016. Le maire attribue cette baisse au fait que la population n’est pas suffisamment informée sur le projet.

« Quand je questionne les gens sur le SRB, ils ont l’impression que ce n’est rien d’autre qu’un service d’autobus, dit Gilles Lehouillier. Il va falloir commencer à expliquer aux gens que le SRB c’est un tramway, mais sur roues. »

Lire sur ICI Radio-Canada

Les Lévisiens préfèrent majoritairement un troisième lien à l’Est, selon un sondage

Taïeb Moalla / Le Journal de Québec :

Largement favorables à un troisième lien routier reliant les deux rives, les Lévisiens préfèrent qu’il soit situé à l’est plutôt qu’à l’ouest. En même temps, le soutien populaire au projet de service rapide par bus (SRB) chute de façon notable.

Il s’agit là de quelques données d’un sondage Léger commandé et rendu public mardi par la Ville de Lévis. Quelque 87 % des Lévisiens se disent d’accord pour la construction d’un troisième lien et 70 % des sondés qualifient le niveau actuel de la congestion routière d’inacceptable.

Interrogés sur l’endroit où le troisième lien devrait être construit, les Lévisiens évoquent l’est à 59 % et l’ouest à seulement 21 %. Pour 18 % des répondants, l’endroit importe peu. Le maire de Lévis a d’ailleurs indiqué qu’il aurait fait partie de cette dernière catégorie s’il avait dû répondre au même sondage.

Le fait que Régis Labeaume privilégie une construction à l’ouest, près des ponts, ne dérange aucunement Gilles Lehouillier. Selon ce dernier, l’essentiel est de constater «le large consensus» en faveur du principe d’un troisième lien. Le maire de Lévis a indiqué que ce coup de sonde montre à quel point «les gens commencent à en avoir ras le bol» de la congestion routière. Il s’est dit convaincu que ce thème constituera un enjeu électoral majeur au cours du prochain scrutin provincial.

Lire sur Le Journal de Québec

Les Lévisiens de plus en plus frustrés par la congestion

Patricia Cloutier / Le Soleil :

(Québec) Depuis un an, l’exaspération des citoyens de Lévis à l’égard du trafic a monté d’un cran. Selon un sondage commandé par la Ville de Lévis, 70% des Lévisiens jugent le niveau de congestion routière inacceptable, alors qu’en 2015, ils étaient 49%.

Pour le maire de Lévis Gilles Lehouillier, il s’agit d’un message clair de la population, qui a identifié la congestion comme «le problème numéro 1» dans sa ville. «Si le gouvernement s’est occupé de la région de Montréal, il est peut-être temps maintenant qu’il s’occupe de Québec. Il est peut-être temps qu’il s’occupe du lieu au Québec où la croissance économique est la plus forte», a commenté M. Lehouillier. Il a fait valoir que Lévis a maintenant dépassé Terrebonne comme ville de plus de 100 000 habitants qui se développe le plus rapidement dans la province.

Lire sur Le Soleil

56 % des répondants à une consultation du maire Labeaume marquent leur appui au 3e lien

Stéphanie Martin / Le Journal de Québec :

La très grande majorité des gens qui ont répondu à la consultation citoyenne lancée par le maire se sont prononcés en faveur du troisième lien.

Cet automne, Équipe Labeaume avait lancé une consultation citoyenne sur le web afin de permettre aux citoyens de faire part de leurs «rêves» et des enjeux qui leur sont chers pour l’avenir de la ville.

Le maire Régis Labeaume espérait se servir des commentaires pour alimenter sa plateforme électorale.
12 sujets traités

Les Québécois avaient le choix entre 12 sujets allant de la gestion des matières résiduelles à l’urbanisme en passant par l’eau potable et la circulation.

C’est cette dernière catégorie qui a obtenu le plus de commentaires. Et le sujet le plus souvent abordé a été celui du troisième lien. Sur les 3068 commentaires reçus, 1537 s’exprimaient en faveur du projet de nouvel axe routier entre Lévis et Québec.

Lire sur Le Journal de Québec