Stéphane Parent / ICI Radio-Canada :

L’île d’Anticosti sera-t-elle hissée au patrimoine mondial de l’UNESCO comme le souhaitent plusieurs de ses 250 habitants, ce qui augmenterait l’attrait des touristes pour l’île. Ou sera-t-elle sacrifiée comme terrain de jeu de l’exploration pétrolière?

Sur cette île aux paysages vierges à couper le souffle dans l’embouchure du fleuve Saint-Laurent, les 250 habitants sont divisés sur la route du développement à prendre.

Alors que le gouvernement québécois a tranché et décidé d’y autoriser un très controversé forage d’exploration pétrolier, le maire de l’île annonce qu’il fait de la candidature de son île au patrimoine de l’UNESCO une priorité.

Mais il manque l’appui du gouvernement québécois qui est essentiel pour allez de l’avant.

La municipalité a fait parvenir une lettre au premier ministre du Québec Philippe Couillard le 8 décembre, mais attend toujours une réponse. Le temps presse, puisque le dossier de candidature doit être soumis à Ottawa d’ici le 27 janvier.

Lire sur ICI Radio-Canada