La Presse Canadienne :

Une nouvelle étude évalue les coûts directs et indirects des incendies de forêt à Fort McMurray le printemps dernier à près de 10 milliards $.

Selon l’économiste Rafat Alam, de l’Université MacEwan à Edmonton, la somme de 9,9 milliards $ inclut les frais liés au remplacement des édifices et des infrastructures, ainsi que les pertes de profits et de redevances des industries forestières et des sables bitumineux.

Le total comprend également des prévisions quant aux coûts indirects, tels que les dommages environnementaux, les pertes en bois et les frais médicaux, notamment les traitements en santé mentale.

Selon M. Alam, cela pourrait prendre dix ans avant qu’un portrait global de la situation et des conséquences financières puisse être brossé avec exactitude. Son estimation dépasse de loin les 3,7 milliards $ que les sociétés d’assurances s’attendent à payer.

L’immense brasier a détruit 1800 maisons unifamiliales et de nombreuses autres infrastructures, forçant plus de 80 000 personnes à fuir les lieux.

Lire sur La Presse