François Desjardins / Journaliste, Le Devoir :

Sans aide, le Conseil patronal de l’environnement doute de l’atteinte des objectifs de réduction des GES.

Le gouvernement Couillard devrait formellement dédier une partie des revenus du Fonds vert au secteur industriel s’il veut atteindre son objectif de réduction d’émissions de gaz à effet de serre pour 2030, affirme un regroupement d’entreprises. Si les industries pouvaient avoir un tiers des revenus du Fonds provenant des ventes aux enchères du marché du carbone, affirme le Conseil patronal de l’environnement du Québec (CPEQ) dans une entrée au Registre des lobbyistes, les entreprises du secteur, qui comptent pour le tiers des émissions, seraient mieux outillées dans leurs efforts de réduction.

Lire sur Le Devoir