CANWEA :

L’énergie éolienne déterminée à jouer un rôle important dans les plans d’action de la Politique énergétique 2030

Montréal, le 7 avril 2016 – Le caucus québécois de l’Association canadienne de l’énergie éolienne (CanWEA) salue la publication de la Politique énergétique 2030 du gouvernement du Québec par le ministre de l’Énergie et des Ressources naturelles, M. Pierre Arcand. L’industrie éolienne québécoise tient à souligner la volonté de cohérence du gouvernement du Québec, son engagement fort envers la décarbonisation de notre économie ainsi que son objectif d’augmenter de 25% la production totale d’énergie renouvelable.

Avec une électricité produite à un coût compétitif en comparaison avec tout nouvel approvisionnement en électricité au Québec, l’énergie éolienne regroupe toutes les qualités pour aider le Québec à atteindre ses objectifs en termes de développement économique, de contrôle des coûts de l’énergie et de lutte aux changements climatiques. Rappelons-le, l’éolien emploie 5 000 personnes au Québec et a provoqué des investissements de 10 milliards $ dans la dernière décennie.

« Cette politique pourra envoyer un signal clair que le Québec veut jouer un rôle à l’échelle du continent », mentionne Jean-François Nolet, vice-président de CanWEA, « sa mise en œuvre sera l’occasion de passer de la parole aux actes en favorisant l’attrait d’investissements, notamment en assurant l’accès au marché du Nord-Est américain à l’électricité produite par des parcs éoliens québécois ».

CanWEA se réjouit que le gouvernement du Québec prenne acte de la forte croissance de l’industrie éolienne à l’échelle mondiale ainsi que de sa volonté de soutenir les entreprises québécoises et d’intégrer de l’énergie éolienne québécoise aux exportations d’Hydro-Québec. « Avec la chaîne d’approvisionnement en éolien la plus développée au Canada et dans le Nord-Est des États-Unis, l’industrie éolienne québécoise est bien positionnée pour répondre aux défis énergétiques de notre continent », ajoute M. Nolet.

Par ailleurs, l’engagement du gouvernement du Québec envers le remplacement de combustibles fossiles dans le Nord du Québec et dans les réseaux autonomes permettra au Québec de développer son expertise et son leadership mondial dans ce créneau porteur.

L’éolien, la meilleure alternative

Au cours des derniers mois, CanWEA a participé aux consultations ayant mené à l’adoption de cette politique. CanWEA y a souligné l’importance d’offrir un cadre prévisible pour l’industrie éolienne et d’assurer un volume conséquent de projets en sol québécois afin de consolider les emplois et les investissements de la filière.

Avec ses objectifs en termes d’électrification, d’exportation d’électricité québécoise et de développement économique, l’énergie éolienne est la mieux positionnée pour fournir de nouveaux approvisionnements en électricité au Québec. L’énergie disponible chez Hydro-Québec est une opportunité pour le Québec et il est impératif de favoriser un développement rapide de nouveaux projets pour répondre à la demande.

L’industrie éolienne québécoise offre toute sa collaboration au gouvernement du Québec dans la mise en œuvre de sa politique énergétique. Au cours des prochains mois, le gouvernement déclinera sa politique en plans d’action. Il est à souhaiter que ceux-ci donneront l’occasion au gouvernement du Québec de se doter d’objectifs chiffrés qui favoriseront les investissements.