Reine Côté / L’Express :

Les citoyens s’opposant à l’exploitation outrancière des hydrocarbures s’inquiètent, alors qu’un projet-pilote de forage de puits dans les secteurs de Bécancour et de Lotbinière est envisagé. Et si ce n’était que le début d’une série de forages en sol québécois?

Samedi matin, plusieurs militants de divers comités citoyens se sont rendus au Centre communautaire Pierre-Lemaire où se tenait une assemblée visant à élaborer les prochaines actions pour contrecarrer les projets de forage à venir.

Drummondville, Durham-Sud, Saint-Bonaventure, Saint-Germain-de-Grantham, Victoriaville, Beauce, ils venaient d’un peu partout ces citoyens qui se préoccupent de savoir ce qu’il adviendra du sol québécois, si les compagnies gazières décident de l’exploiter.

En présence de gens de tout âge, incluant des collégiens, la table était mise pour un échange interactif et informatif. «Moi, j’ai vraiment peur de voir des choses horribles de mon vivant. Il faut dire au gouvernement qu’elles sont nos valeurs», a commenté Shanelle Raby, une étudiante du cégep de Victoriaville.

Lire sur L’Express

Des écologistes préparent un blitz anti-gaz de schiste

La Presse canadienne :

Opposés aux plans d’une société pétrolière albertaine qui veut relancer l’exploitation des gaz de schiste au Québec, les militants écologistes organisent un blitz dans les municipalités, afin de lui barrer la route.

Les comités de citoyens sont sur le pied de guerre depuis l’annonce récente par l’entreprise Questerre de son intention de lancer des projets-pilotes dans les MRC de Lotbinière et de Bécancour.

Ils veulent maintenant faire adopter un règlement par les conseils municipaux pour bloquer tout type d’activité reliée à l’exploration en vue de trouver des gaz de schiste et à l’exploitation des gisements. Ils visent ainsi à faire pression sur le gouvernement Couillard.

Le Regroupement vigilance hydrocarbures Québec (RVHQ) dispose à cette fin d’un modèle de règlement municipal prêt à adopter, qu’il distribue à ses membres.

Le Comité vigilance hydrocarbures de la MRC de Lotbinière entend d’abord prendre d’assaut le prochain conseil des maires de la MRC, le 8 mars, à Saint-Agapit. Il invite les citoyens à se présenter en grand nombre pour inciter les élus à adopter le règlement.

« Unissons-nous pour démontrer une ferme et claire opposition au gaz de schiste et à la fracturation hydraulique », a écrit la porte-parole du comité, Irène Dupuis, en ajoutant qu’« aucune municipalité n’est à l’abri ».

Lire sur Le Devoir