Reine Côté / L’Express :

L’Institut Jean-Garon s’inquiète de voir le Sommet de l’alimentation présidé par Laurent Lessard, le nouveau ministre du MAPAQ, qui connait mal les dossiers pointus qui feront l’objet de consultations lors de l’événement, dont la tenue est prévue à l’agenda du Centrexpo Cogéco de Drummondville, du 10 février prochain.

L’Institut Jean-Garon croit en effet que le ministre Lessard, qui a également la charge du ministère des Transports, risque de ne pas avoir de crédibilité auprès des agriculteurs en raison de sa méconnaissance des enjeux actuels du monde agricole.

Dans ces conditions, l’IJG estime que l’événement devrait être reporté. «On a parlé des déboires de Pierre Paradis, mais il faut aussi penser aux dossiers en cours, au Québec», indique Simon Bégin, le porte-parole de l’Institut Jean-Garon, un organisme indépendant et non-partisan, qui souhaite ouvrir des débats sur les grands enjeux agroalimentaires.

Ayant piloté l’événement, l’ancien ministre Paradis devait avoir un plan et des objectifs précis en ce qui a trait à cette importante consultation réunissant des gens de l’industrie agricole, fait valoir M. Bégin. Est-il justifié de maintenir ce sommet improvisé avec un autre ministre, s’interroge M. Bégin.

Lire sur L’Express