ICI Radio-Canada :

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette, ne compte pas revenir sur sa décision d’interdire la chasse sportive du caribou migrateur dans le Nord-du-Québec à compter du 1er février 2018.

M. Blanchette affirme que la décision n’a pas été facile à prendre, mais qu’elle était nécessaire pour assurer la protection des troupeaux du caribou, une espèce menacée par la chasse et les changements climatiques.

En entrevue à l’émission Des matins en or, le ministre affirme qu’il a prévu de rencontrer les pourvoyeurs pour discuter des mesures à prendre pour les accommoder. « On a informé les pourvoyeurs, on va les rencontrer […], mais essentiellement on a voulu être préventifs, et on a suspendu les choses. On veut diversifier l’offre pour les pourvoyeurs, ça ne sera pas que la pêche, on pense à la chasse à l’ours, au loup et à toute autre mesure qui pourrait se faire, mais essentiellement quand on rencontrera les pourvoyeurs, ils pourront nous faire des suggestions, on va les analyser », dit-il.

Lire sur ICI Radio-Canada