Alexandre Shields / Le Devoir :

Le gouvernement fédéral devrait mener les évaluations environnementales des projets « sous une seule autorité », conclut le comité d’experts mandaté par Ottawa pour recommander des moyens d’améliorer les processus actuels. Une telle idée pourrait signifier de retirer à l’Office national de l’énergie l’examen de projets comme les pipelines.

Le gouvernement de Justin Trudeau s’est engagé à mettre en place un nouveau système d’évaluations environnementales des projets « dans lequel les Canadiens auront confiance ». Les libéraux promettent ainsi un processus fondé sur la science, mais aussi sur une meilleure participation du public, le respect des droits des autochtones et offrant« une certitude » aux entreprises.

Pour parvenir à un objectif aussi ambitieux, le comité mandaté par la ministre de l’Environnement Catherine McKenna propose de mettre sur pied une procédure d’« évaluation des impacts (EI) » qui examinerait « tous les impacts ». Cette EI devrait aussi être menée par « une seule autorité », insistent les auteurs du rapport publié mercredi.

(…)

Pour Greenpeace, le rapport démontre également que l’évaluation du pipeline Énergie Est ne devrait pas être confiée à l’ONE, un organisme qui fait par ailleurs lui aussi l’objet d’un processus devant mener à sa modernisation.

Lire sur Le Devoir

ICI Radio-Canada : L’ONE ne devrait plus évaluer l’impact environnemental des oléoducs, selon des experts