Jean-François Deschênes / ICI Radio-Canada :

À quelques jours de l’ouverture officielle de la mine de diamants Stornoway, dans le Nord québécois, le gouvernement Couillard a définitivement fermé la porte à ce qu’une partie de la transformation du diamant soit obligatoirement faite dans la province. Québec détient près du tier de l’entreprise mais n’utilisera pas son actionnariat pour faire pression sur l’entreprise.

L’engagement de l’ancien premier ministre Charest, précisait que 10% des diamants extraits au Québec devaient être « valorisés au Québec » lors de l’annonce de la stratégie minérale adoptée par les libéraux en 2009. Le gouvernement Couillard ne forcera pas la compagnie Stornoway à transformer une partie de sa production dans la province. Pourtant, les Québécois sont propriétaires de 29 % de cette minière.

Lire sur ICI Radio-Canada

Secteur minier : des indices de reprise

Après avoir peiné depuis trois ans, l’Association de l’exploration minière du Québec assiste à une certaine reprise dans le secteur minier au Québec. Les juniors de l’industrie ont vu leur valeur boursière augmenter de 138% en un an. Doit-on s’en réjouir sur la Côte-Nord? Michel Plourde en a discuté avec la directrice générale de l’organisme, Valérie Fillion.

Écouter sur ICI Radio-Canada